Après le RMI, Le RSA

Actualit√© du ch√īmage, du ch√īmeur et du RSAste.

Messagepar Webchomiste le 23 Mai 2007 23:09

Le RMI (revenu minimum d'insertion) sera-t-il un jour remplac√ɬ© par le RSA (revenu de solidarit√ɬ© active) ? Ce RSA est la proposition-phare du rapport que Martin Hirsch remet ce matin √ɬ† Philippe Douste-Blazy. Apr√ɬ®s quinze ans de bons et loyaux services, le RMI instaur√ɬ© par Michel Rocard en 1990 n'est pas remis en cause. Personne ne conteste la n√ɬ©cessit√ɬ© d'avoir une allocation qui permette √ɬ† ceux qui ne peuvent pr√ɬ©tendre √ɬ† aucun des minima sociaux existants (allocation ch√ɬīmage, minimum vieillesse, etc.) de survivre. Mais le RMI a montr√ɬ© ses limites comme outil d'insertion.

Effet pervers. Il a notamment un effet pervers, que les sp√ɬ©cialistes appellent la √ā¬ętrappe √ɬ† inactivit√ɬ©√ā¬Ľ. Le rapport Hirsch le r√ɬ©sume d'une phrase : √ā¬ęLa reprise d'une activit√ɬ© professionnelle ne se traduit pas toujours pour les m√ɬ©nages par un accroissement du revenu disponible.√ā¬Ľ Ainsi, un RMiste qui trouve un emploi √ɬ† mi-temps r√ɬ©mun√ɬ©r√ɬ© au Smic gagne les premiers mois 100 √ɬ† 200 euros de plus en travaillant, mais seulement 20 √ɬ† 50 euros suppl√ɬ©mentaires ensuite.

En 1999 d√ɬ©j√ɬ†, un rapport du Conseil d'analyse √ɬ©conomique avait d√ɬ©nonc√ɬ© ce √ā¬ępi√ɬ®ge √ɬ† pauvret√ɬ©√ā¬Ľ et propos√ɬ© d'y rem√ɬ©dier par une √ā¬ęallocation compensatrice de revenu√ā¬Ľ. Avec la prime pour l'emploi (PPE) instaur√ɬ©e en 2001 par Laurent Fabius, un premier pas a √ɬ©t√ɬ© fait : elle accorde un cr√ɬ©dit d'imp√ɬīt aux revenus du travail les plus bas. Mais, souligne le rapport, cette PPE n'a "jamais fait la preuve de son efficacit√ɬ©". Son montant est tr√ɬ®s faible : 20 √ɬ† 30 euros de bonus dans le cas d'une reprise d'emploi √ɬ† mi-temps au Smic. Et le public concern√ɬ©, en situation de pr√ɬ©carit√ɬ©, ignore souvent son existence : il n'en b√ɬ©n√ɬ©ficie pas quand il ne fait pas de d√ɬ©claration de revenus.

Gain. Le RSA serait calcul√ɬ© pour gommer les effets de seuil qui apparaissent quand on perd une allocation d'assistance d√ɬ®s lors que l'on gagne un peu plus. √ā¬ęJamais la reprise d'une activit√ɬ© salari√ɬ©e ne doit faire perdre de l'argent, et le produit de chaque heure travaill√ɬ©e doit toujours se traduire par une augmentation du revenu final de la famille√ā¬Ľ, souligne Martin Hirsch.
Le RSA, qui remplacerait le RMI et la PPE, serait accord√ɬ© jusqu'√ɬ† 1,4 fois (personne seule) ou 2 fois le Smic. Il serait √ɬ©gal au RMI pour les personnes sans ressource, et √ɬ† la PPE pour ceux dont les revenus avoisinent le Smic. Entre les deux, le RSA serait d√ɬ©gressif, de telle sorte que toute heure travaill√ɬ©e en plus ne diminue jamais de plus de 50 % l'allocation que l'on aurait per√ɬßu. Le risque est de voir les employeurs prendre pr√ɬ©texte de ce compl√ɬ©ment de revenu pour imposer des bas salaires et des temps partiels. √ā¬ęCe probl√ɬ®me est r√ɬ©el, observe Gaby Bonnand (CFDT), membre de la commission, mais on peut trouver des moyens de contr√ɬīle. En attendant, l'important est de casser la m√ɬ©canique culpabilisatrice qui ferait croire que ce sont les RMistes qui ne veulent pas travailler et qu'il faudrait baisser le montant du RMI pour les y obliger.√ā¬Ľ

Selon les calculs de la commission, le RSA alourdirait de 6 à 8 milliards d'euros la facture totale du RMI et de la PPE. Mais, en incitant à la reprise d'activité, l'autofinancement pourrait être assuré en quelques années.

Source: http://www.liberation.fr
Modifi√© en dernier par Webchomiste le 28 Ao√Ľ 2007 10:26, modifi√© 1 fois.
premièrement le plein emploi, deuxièmement le plein emploi et troisièmement le plein emploi
N'oubliez pas de donner de vos nouvelles :)
Avatar de l’utilisateur
Webchomiste
administratrice chomiste
administratrice chomiste
 
Messages: 589
Enregistré le: 25 Mar 2005 21:12
Localisation: precarité invisible

Pub

Pub
 

Messagepar kedal le 27 Juin 2008 3:08

J'ai expérimenté le RSA, mon département fait partie de ceux qui testent ce dispositif.

Ma conclusion: Si le RSA remplace le RMI alors on va tout droit vers la société de fliquage rêvée par sarkozy.
C'est un moyen élaboré pour mettre "sous tutelle" en quelque sorte, les personnes bénéficiant du RMI, afin de les faire travailler à temps plein pour qu'elles sortent du disposif.

çà semble partir d'un bon sentiment, mais bien entendu, les emplois qui vont être imposés, et non proposés, sont ceux dont personne ne veut, qui sont les moins bien payés et qui sont les plus difficiles à tenir.

On doit signer un papier, qui donne les pleins pouvoir √ɬ† la personne qui va g√ɬ©rer votre dossier, une personne bien catholique, qui va √ɬ† la messe tout les dimanches, qui vote UMP, qui vous fait de jolies le√ɬßons de morale, qui vous traite de privil√ɬ©gi√ɬ© parceque vous touchez le RMI. (car pour eux toucher 380 √Ę‚Äö¬¨ par mois c'est √ɬ™tre un privil√ɬ©gi√ɬ©).
Et ce contrat va durer 3 ans, pendant lesquels on va vous trimballer à droite à gauche pour des jobs à la noix.
Bien s√ɬĽr si vous ne respectez pas le contrat, couic! on vous coupe les vivres.

Je n'ai pas signé cette arnaque, j'aurai préféré la prime pour l'emploi, mais elle a été supprimée par ce machin infect.

Martin Hirsch, ancien pr√ɬ©sident d'Emma√ɬľs :roll:
L'abbé Pierre doit se retourner dans sa tombe.

surtout avant de signer quoique se soit , MEFIEZ-VOUS.
kedal
 

Re: Après le RMI, Le RSA

Messagepar titia2906 le 04 Déc 2009 23:36

aujourd hui j ai perdu mon empoi car je ne toucher plus le rsa je travailler dans une association intermédiaire et je leur et apporter le papier comme quoi je n avait plus de rsa sans savoir les conséquences je travailler dans un collége j adorais mon boulot et lorsque j ai donner ce papier on m a dit que etant donner que je ne faisait plus partis du dispositive rsa je ne pouvais plus travailler pour le conseil géneral qu il avait conclut un arrangement avec eux pour prendre que les gens du rsa j ai tous donner pendant 2 ans pour me faire une place j allais travaillais pour 800 euros alors que les assedic m aurait verser 630 euros je faisait 30 kilometre par jours je devait m acheter un sandwich pour le midi j allais travailler car en travaillant je me sentais vivre utile et la je viens de m apercevoir qu on m a fait rever pendant 2 ans et aurevoir c est moi qui et du annoncer a la gestionnaire du college que je ne pouvais plus faire les remplacement dans son college
elle a trouver que c etait un manque de respect de ne pas l avoir avertis que se sont pas eux qui ont fait les démarches je trouvent honteux d 'exploiter les gens pour les subventions et apres on les jettent comme des malpropre
titia2906
 


Retourner vers Toutes les infos utiles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité